Chrétiens assassinés :
merci Charlie !

www.de-malterie.fr




Là où l’islam règne, ce sont les chrétiens de la dhimmitude qui trinquent,
dans l’indifférence complice des États.


Bernard Antony
crédit:bvoltaire.fr


La publication de Charlie Hebdo actuellement en vente a pour couverture la caricature de Mahomet.
Quoi qu’elle ne soit point obscène comme les dessins visant ignoblement les chrétiens dans les pages intérieures, c’est un crime impardonnable selon la charia et tous les musulmans la ressentent comme une injure à leur croyance et l’expriment plus ou moins fortement selon qu’ils sont ou non en pays d’islam.

Assimilant Charlie Hebdo, parce que français, à une production des chrétiens, des foules de musulmans fanatisés incendient des églises, terrorisent et assassinent nos frères chrétiens dans des pays d’Afrique et d’Asie.

Or, tragique ironie, si ni le prophète ni les musulmans ne sont traités ordurièrement, ce sont les chrétiens qui le sont.
Comme toujours selon le même « bas-fonds » de commerce pour satisfaire les pauvres consommateurs de l’obscénité antichrétienne. Cette fois, dans cette abjecte ignominie à 7 millions d’exemplaires, on a notamment pris pour cible sœur Emmanuelle.
Et on sait à Charlie Hebdo qu’il n’y a aucun risque à publier pareilles déjections sauf celui de l’appel à la justice quand la dérision la plus ordurière devient par trop incitation à la haine.

À Paris, des dessinateurs de Charlie Hebdo ont hélas payé de leur vie leur erreur d’appréciation au moment de la publication des dessins sur la vie de Mahomet il y a quelques années ; et d’autres avec eux ont été assassinés, employés et policiers et plus atrocement encore, car après les affres d’heures d’angoisse, les otages juifs.

Certes, cette idéologie totalitaire de l’islam dit radical, qui est hélas si souvent l’islam réel, on doit pouvoir, dans la liberté, l’analyser, la refuser et lui résister autant qu’aux autres totalitarismes.
Et dénoncer la venimeuse imputation d’islamophobie par les nouveaux munichois.
Mais était-il utile, était-il responsable de provoquer une deuxième fois la récupération par les plus extrémistes de l’indignation obligatoire de tous les croyants ?

Les rescapés du massacre ont à l’évidence cru qu’une gentille caricature du messager d’Allah, avec un gentil mot de pardon, ça pourrait passer. Or, ça ne pouvait pas passer ! Sauf chez nous pour les ondoyants artistes du double langage du Conseil français du culte musulman, celui d’un islam « patte blanche ».

Mais là où l’islam règne, ce sont les chrétiens de la dhimmitude qui trinquent, dans l’indifférence complice des États.
Alors que, sous prétexte de lutter contre l’islamophobie, le gouvernement interdit à certains leur liberté d’expression contre l’islamisme, il aurait été avisé de se soucier des nouveaux drames que pourrait entraîner celle de Charlie Hebdo, drôle de liberté à irresponsabilité illimitée !

À Chrétienté-Solidarité, avec nos frères convertis, anciennement musulmans, nous affirmons que c’est par la foi et par la raison que l’on doit relever le défi de l’islam. Dans le respect de toutes les personnes pacifiques.

Et nous nous élevons contre l’incroyable expression de mépris raciste manifestée ce matin sur France Inter à 8 h 30 par le chroniqueur de la revue de presse.
Ce dernier ose proférer que, somme toute, les manifestations musulmanes antichrétiennes n’ont pas causé beaucoup de dégâts : « Quelque dix morts à peine »…
En effet, ce ne sont que dix morts chrétiens et africains…






Contact: de-malterie.fr

mise en ligne 20/01/2015

< Le site de harkis-infos s'impose
Des sites amis à la pelle